Tag: antigones

Mai

Antigones : piège à connes

Comme tous les ados mal dans leur peau et autres jeunes filles en fleurs (fanées), j’ai admiré Antigone. J’ai aimé Antigone. Et j’ai été Antigone. Aussi originale qu’une paire de Converse, je me retrouvais dans cette soif d’absolu, dans ce physique malingre et noiraud.  Aujourd’hui adulte, je pense encore à Antigone ; même si je la mets de côté, parfois, dans le placard où je consigne soigneusement mes idéaux les plus ardents.  « J’ai retourné ma veste le jour où je me suis aperçu qu’elle était doublée de vison » disait Gainsbourg. Mais on en parlera un autre jour. Pour me sortir de ma torpeur, il fallait frapper fort, comme par exemple, s’accaparer mon héroïne pour en faire le blason d’une brochette de volailles.

Lire la suite…